Type d'événement, date(s) et adresse(s)Colloque

Université Paris-Est Créteil (Salle des thèses – Bât. P) - 61, avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil <br /><br />, EHESS (Amphithéâtre F. Furet) - 105, bd Raspail 75006 Paris

Homosexualité communiste (1945-1989)

Lien(s) associé(s)Programme
Homosexualité communiste (1945-1989)

Les 2 et 3 février 2017, à Paris, se déroulera un colloque international intitulé « Homosexualité communiste 1945-1989 ». La conférence et les événements parallèles sont co-organisés par l’Université Paris-Est Créteil (CRHEC), l’EHESS (CERCEC) et l’Université Paris-Sorbonne (EUR’ORBEM), avec l’aide financière du programme ACCES (Ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur) et de la fondation Thyssen, en coopération avec l’association 7e Genre, le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir, le Queer Archives Institute, le Centre LGBT Paris Île-de-France, le GIS - Institut du Genre, la galerie 22,48m², le bar La Mutinerie, l’Institut polonais de Paris, l’Institut hongrois, le Gœthe Institut et le Centre culturel tchèque.


L'objectif du colloque est d'interroger l’histoire de l’homosexualité contemporaine dans un autre contexte politique et social que celui dans lequel elle est le plus souvent analysée pour permettre de remettre en question certaines évidences, de transformer une mémoire avouée en une histoire délibérément autre, et d’aller à la rencontre de l’histoire critique d’un désir différent.


La conférence internationale « Homosexualité communiste 1945-1989 » vise à interroger et à écrire la riche et troublante histoire de l’homosexualité à l'époque socialiste à travers plusieurs contextes européens : l’U.R.S.S., les démocraties populaires et la Yougoslavie, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à l’effondrement du bloc soviétique.


Les échanges autour de ces sujets seront l’occasion d’une réflexion générale sur les  modèles, les corporéités, les langages, et bien évidemment les structures sociales et politiques où les homosexualités ont trouvé une zone de répression et d’expression mêlées.


A l’heure actuelle, alors que les mouvements homosexuels ont durement acquis certains droits et alors que les formes de l’homophobie se renouvellent à l’Est comme à l’Ouest, interroger l’histoire de l’homosexualité contemporaine dans un autre contexte politique et social que celui dans lequel il est le plus souvent analysé (les régimes libéraux et occidentaux) peut permettre de remettre en question certaines évidences, de transformer une mémoire avouée en une histoire délibérément autre, et d’aller à la rencontre de l’histoire critique d’un désir différent.


Des projections et des débats, ouverts à tous les publics, seront l’occasion de donner aux enjeux scientifiques une perspective culturelle. Outre les débats entre les  chercheurs, le public pourra ainsi découvrir et rencontrer des artistes contemporains tels que Jaanus Samma (pavillon estonien à la 56e Biennale de Venise) et Karol Radziszewski (PERFORMA 13, New York).


Comité d’organisation :


Jérôme Bazin (Université Paris-Est Créteil, CRHEC)
Arthur Clech (EHESS, CERCEC)
Mathieu Lericq (Aix-Marseille Université, LESA)