Type d'événement, date(s) et adresse(s)Conférence

Campus Condorcet, Centre des colloques, Auditorium 250
Place du Front Populaire, Aubervilliers
Métro ligne 12, Front Populaire, sortie Waldeck Rochet

VIOLENCES IMPÉRIALES, repenser l'histoire soviétique au prisme de l'actualité

VIOLENCES IMPÉRIALES, repenser l'histoire soviétique au prisme de l'actualité

Organisé par Mémorial France en partenariat avec : Institut français, Cercec (EHESS/CNRS), Eur’Orbem (Sorbonne Université/CNRS), Ined, Campus Condorcet

Programme et Inscription préalable obligatoire sur https://memorial-france.org/violences-imperiales/

 

L’organisation Memorial (co-lauréat du prix Nobel de la paix 2022) a fortement contribué à mettre à jour les répressions à caractère national et les restrictions qui bridaient l’expression des cultures nationales en URSS. Aujourd’hui, l’accès très large aux archives en Ukraine, en Moldavie, en Lituanie, Estonie, Lettonie ou encore au Kazakhstan, invite les historiens à approfondir l’étude de ces violences et à révéler les différentes formes de résistance qu’elles ont suscitées. 

Ceci permet non seulement d’envisager dans leur profondeur historique les tensions et les débats sur les questions d’identité nationale qui, depuis trente ans, structurent l’espace public dans chacun des pays issus de l’Union soviétique, mais aussi de répondre au récit historique qui, en Russie, couvre les études récentes d’un voile révisionniste au profit d’une justification de la politique d’agression et des nouvelles prétentions impériales du Kremlin.

À ces politiques visant le territoire intérieur de l’Empire et de l’URSS ou les territoires perdus, se sont ajoutées, depuis la création du Komintern, des politiques visant à condamner l’impérialisme occidental, à encourager l’anticolonialisme, puis à soutenir des mouvements de libération nationale et des guérillas marxistes dans les régions où ces forces pouvaient affaiblir les pays occidentaux. Hier comme aujourd’hui, ce soutien n’a jamais été désintéressé. 

Cette conférence s’insère dans un questionnement sur la nature coloniale et impériale de la politique de la Russie du XXème siècle à nos jours, qui se manifeste aujourd’hui dans la guerre menée contre l’Ukraine ainsi qu’à travers l’usage d’une rhétorique anticoloniale développée pour former de nouvelles alliances géopolitiques, en particulier en Afrique et au Moyen Orient.


Une interprétation simultanée sera proposée (Ukrainien → Français, Russe →Français, Anglais↔Français)